ActuFormation
15 April 2021

Un résultat déficitaire en 2020 pour une grande partie des organismes de formation (étude Synofdes)

Le 16 mars dernier, le Synofdes (Syndicat National des Organismes de Formation) a publié les résultats de son enquête menée auprès des organismes de formation adhérents : « Les adhérents face au COVID ».
Cette étude, réalisée du 8 décembre 2020 au 9 janvier 2021, met en évidence l’impact du COVID sur les organismes de formation et leur situation financière : bilan de l’année 2020, la situation actuelle, et les craintes portant sur l’avenir.

L’année 2020 a été éprouvante pour les organismes de formation qui ont fait face à deux mois de fermeture de l’accueil au public, une réouverture gouvernée par un protocole sanitaire strict, puis de nouveau deux mois où les formations en présentiel ont été autorisées seulement pour les formations qui ne peuvent être effectuées à distance.

Des résultats peu encourageants

Les résultats de l’étude menée par le Synofdes mettent en évidence que plus de la moitié, soit 54% des organismes de formation interrogés prévoyaient, lors de ce sondage, un résultat déficitaire en 2020, et deux tiers exprimaient de fortes craintes pour leurs résultats futurs.
Les perspectives pour l’année 2021 ne sont pas plus encourageantes, 5% des répondants n’excluent pas un dépôt de bilan à court terme et plus d’un tiers, 37%, assurent que leur trésorerie ne couvre pas plus de 3 mois d’exploitation.
La majorité des organismes de formation répondants ont bénéficiés d’aides, qui ont été pour 3 structures sur 4, indispensables à leur survie.

Au niveau du maintien des ressources humaines, les effets de la crise sanitaire sont palpables. En effet, un tiers des répondants (32%) ont diminué leurs équipes et un tiers (33%) ont renoncé à des recrutements.

Malgré cette situation difficile, la moitié des organismes de formation sondés espèrent une amélioration dans les prochains mois.


Afin de répondre à ces problématiques communes soulignées par l’ensemble des sondages réalisés auprès des organismes de formation, l’organisation patronale issue de l’économie sociale et solidaire appelle les pouvoirs publics à mettre en place un « plan de développement massif », pour venir en aide aux structures dans le besoin.

Latest tweets