ActuFormation
22 April 2021

Un premier bilan encourageant pour le CEP des actifs

Depuis le début de l’année 2020, le conseil en évolution professionnelle (CEP) pour les actifs occupés (les salariés et les travailleurs indépendants) est délivré par 18 opérateurs régionaux, désignés et financés par France Compétences.

Le CEP permet aux actifs de profiter d’un accompagnement gratuit et personnalisé par un conseiller afin de faire le point sur sa situation et ses potentiels projets professionnels.

L’heure du premier bilan pour l’année 2020

Le bilan du CEP pour la première année semble prometteur pour les années à venir, malgré un contexte difficile amené par la crise sanitaire.
Aujourd’hui, le CEP est un véritable service de proximité avec 666 sites en fin 2020 répartis en France. Avec la situation sanitaire, les services proposés ce sont adaptés et développés pour laisser place à une grande part de services à distance.

En 2020, nous pouvons compter 100 937 actifs qui ont bénéficié de cet accompagnement. Un chiffre plus élevé qu’en 2018 pour ces mêmes publics. Le profil des bénéficiaires sont très proches des profils observaient en 2018 avec une part importante de salariés des TPME, avec 45% des salariés issus d’entreprises de moins de 50 salariés. Le constat est prometteur au vu de la situation sanitaire difficile lors de son installation.

Pour l’année 2020, 90% des actifs ayant été accompagnés jugent ce service utile et de qualité, lors d’une enquête à chaud en fin d’accompagnement. Cependant, certains points peuvent être encore améliorés tels que les délais d’accès au service et les délais de réponses à une demande de prestation.

Les ambitions pour 2021

France Compétences et les opérateurs dressent de nouvelles ambitions pour 2021 :
- Recours et notoriété : communiquer autour des CEP auprès des actifs, des entreprises et des partenaires
- Qualité au cœur des territoires : continuer de proposer un service de qualité
- Contribution à la relance : placer le CEP au cœur du Plan de relance et des dispositifs qu’il soutient en renforçant les liens avec les entreprises, les branches, et les OPCO
- Pilotage, analyse et rendu compte : garantir une adaptation du service aux besoins des actifs, des entreprises et des territoires en analysant les effets, les retours et les usages du CEP.


Globalement, malgré un bilan positif pour la première année de lancement, le CEP manque encore de notoriété auprès des actifs, mais est prêt à devenir un levier efficace face aux transformations des différents métiers et aux défis de relance.

 

Retrouvez le bilan complet sur le site de France Compétences.

Latest tweets