ActuFormation
07 June 2022

Prolongation des aides de l'Etat pour l'embauche d'alternants

Les aides exceptionnelles « 1 jeune, 1 solution », mises en place par l’Etat, versées aux entreprises lors de l’embauche de contrats d’apprentissage et de professionnalisation devaient prendre fin le 30 juin 2022. Le nouveau ministre du Travail, du Plein Emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt, a déclaré que ces aides sont prolongées « au moins jusqu’à la fin de l’année ».
Leur prorogation pour l’année 2023 est en réflexion et dépendra de la loi de finances pour 2023, s’est exprimé le ministre.

 

Les conditions de prolongement en discussion

Le gouvernement doit mener des concertations, avec les différents acteurs du secteur, sur les modalités de prolongation des aides « 1 jeune, 1 solution ». Ces discussions devraient porter sur leur prolongement annoncé pour les six prochains mois, soit jusqu’à la fin de l’année 2022, mais celles-ci porteront également sur le possible prolongement l’année prochaine.
Ces échanges aborderont le Projet de Loi de Finance Rectificative de 2022, qui prévoit alors de débloquer une enveloppe supplémentaire permettant d’englober le prolongement de l’aide, mais aussi le Projet de Loi de Finance de 2023 qui tiendra compte ou non de cette prolongation. En effet, les aides sont votées année après année dans le budget établi dans la Loi de Finance.

 

Une baisse de l'apprentissage, du jamais vu depuis 5 ans

En 2021, 730 000 nouveaux contrats d’apprentissage ont été recensés. Un total qui efface les records déjà enregistrés chaque année depuis la réforme de l’apprentissage. On note une augmentation de 140% de progression des signatures annuelles de contrats entre 2017 et 2021.

Cependant, la tendance s’est inversée avec une baisse sur une année des entrées en apprentissage de 13% en février 2022, une première depuis 5 ans. S’agit-il d’un épiphénomène conjoncturel ou un retournement durable de la tendance ?
Le gouvernement de son côté reste confiant sur un retournement de situation favorable aux contrats d’apprentissage et de professionnalisation.

 

Qu'est-ce que l'aide "1 jeune, 1 solution"

Pour rappel, l’aide « 1 jeune, 1 solution » est versée, depuis 2020, aux entreprises de moins de 250 salariés, pour l’embauche d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. D’un montant maximum de 5 000 euros pour le recrutement d’un mineur de ce type de contrat, et de 8 000 euros pour le recrutement d’un majeur.
Pour les entreprises de plus de 250 salariés, cette aide peut être versée si l’entreprise s’engage à atteindre un seuil entre 3% et 5%, selon les cas, de contrat d’alternance dans leur effectif.

Latest tweets