ActuFormation
01 June 2020

Organismes de formation et CFA : suivez le guide !

Suite au déconfinement, le ministère du Travail a publié un guide visant à accompagner la reprise d’activité des organismes de formation et des CFA qui sont autorisés à rouvrir depuis le 11 mai. Ce guide est un réel outil d’aide à la prise de décision, comprenant des recommandations et des conseils.

1- Respects des règles sanitaires et encadrement humain

Le respect des règles sanitaires et de la distanciation physique s’appliquent aux organismes de formation et CFA, comme à l’ensemble du territoire, dans le cadre d’une politique publique sanitaire afin d’éviter la propagation du COVID-19.
Les cinq principes généraux doivent être maintenus : distanciation physique, gestes barrières, limitation du brassage des apprenants, désinfection des locaux et matériel, communication, information et formation.

L’encadrement humain est l’élément clé pour réussir cette reprise. Les pratiques sanitaire, initialement détaillées dans un guide dédié au secteur de la formation sont complétées avec des recommandations supplémentaires : concertation, information, personnels garants des mesures sanitaires, implication des apprenants, accompagnement psychosocial  sont autant d’éléments mis en œuvre pour assurer une reprise progressive.

2- Adaptation des enseignements et Priorisation des publics

Au vu des contraintes matérielles dues à la mise en place de la distanciation physique et afin de maintenir la continuité pédagogique, les acteurs de la formation vont être amenés à mixer entre formation à distance et formation en présentiel.
La formation à distance, levier essentiel pendant la période de confinement a pu trouver certaines limites selon le type de formation dispensée ou le profil des apprenants. Dans certains cas, le lien pédagogie n’a pas toujours pu être maintenu. Dans ce contexte, les organismes de formation et CFA vont devoir prioriser les publics accueillis en formation présentielles selon certains critères définis.
Les plannings de formation ainsi que les modalités d’examens pourront être aménagés. En cette période, le contrôle continu est privilégié dans le cadre des examens.
Enfin, le cadre contractuel et financier sera adapté au regard des aménagements définis. Chaque organisme de formation devra se rapprocher de son organisme financeur afin d’envisager des ajustements aux contrats en cours.

3- Organisation du sourcing et de l’orientation en formation

L’annulation des journées portes ouvertes est recommandée. Lors de tels événements, la distanciation physique ne pourrait être respectée. Pour palier à ces événements, visites virtuelles, visioconférence et réseaux sociaux doivent être priviliégiés.

4- Communication et Concertation des financeurs

Une communication liée à la reprise d’activité doit être organisée entre organismes de formation et financeurs à destination des stagiaires et des entreprises.
Cette communication doit permettre de coordonner les financeurs et les acheteurs de formation, ceci afin d’assurer la mise en œuvre des règles sanitaires, de maximiser la capacité d’accueil mais aussi d’éviter tout risque de mise en concurrence entre formations ou entre publics.

Latest tweets