Les Experts
13 September 2017

Bien-être au travail, d’abord une question de bon sens !

Le rythme professionnel reprend ses droits et déjà les signes de stress et d’anxiété pointent chez vos salariés ? Vous êtes-vous posé la question de leur bien-être ? 

Effet de mode ou réelle préoccupation ? Le bien-être au travail est avant tout une question de discernement ! 


En entreprise, la tendance de fond est au bien-être et on constate qu’elles sont de plus en plus nombreuses à se mobiliser pour le bonheur de leurs salariés : lutte contre le stress, coaching, application d’aide à la gestion, les alternatives sont désormais nombreuses pour renforcer l’agilité des employés et accroître l’harmonie de groupe. Mais que valent-elles vraiment ? 
 
Cette notion de “bien-être au travail” fut pour certaines grandes entreprises, une manière habile d’avoir une approche positive pour répondre aux comportements et risques de stress. Quel double paradoxe, lorsqu’on sait que ce sont précisément les choix sociaux collectifs de ces 30 dernières années qui ont amené à un sur-renchérissement du coût du travail, amplifié par une baisse du volume d’heure travaillé et l’augmentation de la productivité du salarié Français ! Outre la sensation d’oppression au travail, le résultat de cette belle équation est surtout celui d’une perte d’attractivité de la marque salariale française. Repeindre la coque d’un vieux bateau n’a jamais été la solution la plus pérenne... Certes les salons de coiffure, de massage, les baby-foot ou autres services ne sont pas négatifs pour le salarié, une salle de gym ou un service de garde d’enfants peut être un véritable plus. Mais, cela ne corrigera pas les déficits de managements, les objectifs ombrageux, les ordres et les contre-ordres. 
 
La solution miracle n’existe pas, mais le bon sens reste un guide managérial de grande valeur. La réponse à cette épineuse question de bien-être est dans la vigilance et la sérénité. Vigilance aux situations ou sollicitations de stress ; et la sérénité du management pour les maîtriser. A titre d’exemple, l’une des clés de la cohésion réside sans doute dans la simple définition du mot “équipe” : des gabarits et des postes forts différents, mais un seul et même but pour lequel chacun apporte ses compétences « différenciées ». Au sein de Val Software, nous avons aboli les objectifs individualisés pour ne conserver que des objectifs d’équipe. Résultats : nous constatons une progression moyenne à deux chiffres sur ces 10 dernières années.
 
Au coeur du bien-être au travail, il y a le sens du travail, l'autonomie, la bienveillance, les relations avec les collègues. Ce que recherche un salarié, c’est avant tout une qualité de vie qui passe indispensablement par un bien-être individuel. Ménager à son équipe de bonnes périodes de vacances en famille et offrir la possibilité d’accompagner le petit dernier lors de sa première rentrée, c’est faire un pas vers l’adhésion à sa marque employeur… Et ces moments doivent être partagés autour de la machine à café. Faisons preuve de bon sens, n’oublions pas l’humain !
 

Alain RABARY - Président Directeur Général Val Software

Latest tweets