Actualités

Avis croisés d’experts sur les nouveaux enjeux de l'entretien professionnel

09/04/2015
 
Avis croisés d’experts : Luc Loquen, Expert RH, Directeur des solutions RH chez VAL SOFTWARE -François Humblot, Président de Syntec études et conseil, Directeur associé chez GRANT ALEXANDER- Latifa Boutourach, DRH chez KURT SALMON -Éric Darras, Directeur Général ECA chez DEMOS-OUTSOURCING et Virginie Duchan DRH à LA MUTUELLE FAMILIALE

Mis en place il y a près de 25 ans, l’entretien annuel aujourd’hui systématisé fait partie des rendez-vous incontournables entre l’entreprise et ses salariés.

Aujourd’hui, la loi nouvelle sur la formation professionnelle crée un entretien obligatoire avec chaque salarié tous les 2 ans.

Cet entretien va devenir un outil majeur de dialogue sur le parcours professionnel des collaborateurs et le développement de leurs compétences. Il va permettre de mieux cibler les actions de formation et d’accroitre la capacité de l’entreprise à anticiper ses besoins de ressources humaines. Cependant, la mise en œuvre de cet entretien soulève de nombreuses interrogations.

Qui va être chargé de mener cet entretien ? Comment l’articuler avec l’entretien annuel d’appréciation ? Comment organiser l’exploitation, le suivi et la traçabilité des entretiens professionnels ?   La manière dont les entreprises répondront à ces questions sera déterminante.

Retour sur l’avis et les conseils de 5 experts des ressources humaines pour mener à bien l’entretien professionnel, et miser sur les facteurs clés de succès pour sa mise en place.

Retour sur la loi nouvelle loi de la formation professionnelle

 

La loi sur la formation, entrée en vigueur en mars 2014, rend obligatoire un entretien professionnel qui sera réalisé, au plus tard en mars 2016. Tous les six ans, cet entretien permettra à l'employeur de faire, avec chaque salarié, un "état des lieux récapitulatif" appelé bilan de son parcours professionnel dans l'entreprise. Ce sont tous les salariés, dans toutes les entreprises, qui bénéficieront d'un entretien professionnel tous les deux ans consacré à leurs perspectives d'évolution professionnelle, notamment en termes de qualification et d'emploi, et non sur une évaluation de leur  travail. 

Employabilité, mobilité, construction d’un parcours professionnel : les nombreux avantages de l’entretien professionnel

Pour Eric Darras, l’entretien professionnel est un excellent moyen d’améliorer l’employabilité des salariés et de placer cette notion au cœur de la gestion des Ressources Humaines. En effet, il sera plus aisé de rénover le dialogue social et traiter l’évolution professionnelle des collaborateurs, ce qui est fondamental pour un individu. Le salarié pourra ainsi mettre à jour ses compétences ou compléter ces dernières par une formation. Cette formation doit non seulement s’adapter, mais surtout qualifier certifier et finir par anticiper l’avenir du salarié. L’entretien professionnel apporte des éléments positifs pour les salariés mais aussi pour les entreprises. Il peut être facteur d’économies et de gains pour l’entreprise, en dressant notamment un bilan pour voir si les salariés ont les bonnes compétences.

François Humblot y voit quant à lui une aubaine en matière de mobilité professionnelle. La nouvelle loi offre de nouveaux droits aux salariés. Ils auront donc plus de moyens pour devenir plus autonomes et plus responsables dans la gestion de leur carrière. Cela devrait avoir comme conséquence une augmentation de la mobilité volontaire externe des salariés. Parallèlement, les entreprises devront s’impliquer davantage dans la formation et le développement des compétences de leurs salariés car elles auront des comptes à rendre tous les 6 ans sur l’évolution de chacun. Une des conséquences positive devrait être une augmentation de la mobilité interne.

Virginie Duchan envisage l’entretien professionnel comme une opportunité de construire des parcours de formation plus longs. Elle envisage également de faire un travail de sensibilisation auprès des managers qu’il faudra accompagner sur la question.

Coaching des managers, préparation en amont et développement d’outils de gestion, autant de bonnes pratiques à mettre en place

Quelle valeur retirer de l’entretien professionnel, se demande Latifa Boutourach ? Il est nécessaire de bien préparer cet entretien pour s’inscrire dans une logique de gagnant/gagnant. Un travail d’information préalable est à prévoir par l’intermédiaire de tous les canaux de communication et de diffusion : mails, affichages etc. Chez Kurt Salmon les entretiens professionnels seront délégués aux managers et les Ressources Humaines garderont ceux liés aux retours de congés maternité, longues maladies etc. Il est néanmoins important de distinguer les 2 entretiens (annuel et professionnel) afin de ne pas se placer dans le rôle de l’évaluateur.

Véritable révolution pour l’entreprise et la fonction RH, l’entretien professionnel doit être accompagné par les bons outils. Pour Luc Loquen, l’entretien professionnel est une évolution aussi importante que l’entretien annuel dans les années 80. D’où l’importance de former des managers et de les doter d’outils structurants. Ainsi, l’utilisation de 2 types d’outils semble indispensable : des générateurs d’entretiens reliés aux  données Ressources Humaines ainsi que le développement   de portails collaboratifs à la disposition des managers et des collaborateurs. Les outils de 2ème génération orientés vers un  management coopératif sont la solution pour faciliter un  partage  efficace de l’information entre les collaborateurs, les managers de proximité et les services RH. Trop d’entreprises conservent encore les données liées aux entretiens sous format papier,   procédure  qui génère  des risques  de déficits d’exploitation.

• Préparer l’avenir des salariés dans la durée

Eric Darras envisage l’entretien comme un véritable acte managérial, d’où la nécessité de le préparer précautionneusement. C’est dans ce but que DEMOS Outsourcing a développé un guide de l’entretien professionnel. Les managers doivent être coachés par les RH via des supports de conduite d’entretiens professionnels, le tout accompagné d’une communication déployée en interne. Pour que l’entretien soit une réussite, il est important qu’il amène à un questionnement, une maïeutique qui amènera le salarié à envisager les évolutions possibles.

Pour Virginie Duchan, l’entretien professionnel pourra permettre de développer les certifications et ou les qualifications professionnelles. Il faut orienter les formations sur l’entreprise de demain. La Mutuelle Familiale a entamé cette démarche grâce à une cartographie des fonctions et des compétences permettant l’identification des aires de mobilité.  

Les 5 experts s’accordent tous sur le fait que pour un suivi efficace, les entreprises devront se doter d’outils de gestion très opérationnels et qualitatifs pour organiser, co-animer les entretiens mais aussi pour en analyser les résultats. L’entreprise doit avoir cartographié les compétences métiers et personnelles de ses collaborateurs, et les mettre à leur disposition.